Les conditions de vie

José Mulot, mardi 26 janvier 2010 12:57

Me voilà redescendu du camp d'explo. On a fait de la première mais à quel prix. Vent, pluie, et tempêtes sont le quotidien. Vivre en camp d'explo c'est d'abord accepter ces conditions pour se consacrer à l'exploration des cavités. Dés l'instant que l'on est sous terre, on est trempé mais on est mieux. Cependant, Il faut être très habile pour équiper hors crue et remonter avant la pointe de crue. Jamais facile. Les déplacements vers les camps sont très difficiles car on serpente dans un lapiaz percé d'inombrables trous très profonds avec des fissures béantes. Touver son chemin dans ce labyrinthe n'est pas aisée. Régulièrement on se plaque au sol pour ne pas être emporté par les rafales en se cramponnant à ce que l'on a sous la main. La difficulté c'est de rester concentrer en permanence et ça, ça fatique. En ce qui concerne les bivouacs, c'est très sommaire. Il faut se faire à l'idée que l'on dormira toujours dans un duvet humide...... Mais ce massif a tellement d'atouts que l'exploration est magnifique. On a même eu une demi journée sans pluie (photo à l'appui) Bises, José

Télécharger la photo

Télécharger la photo

Télécharger la photo

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blogs.ac-amiens.fr/generalistes/gen_cavitessouterraines/index.php?trackback/190

Fil des commentaires de ce billet