L' histoire de la Marseillaise, l' hymne national

Nous sommes en 1792....

 

 

La France est en pleine Révolution ( la Révolution qui a débuté en 1789 ) . Le pays est menacé par les royaumes autour de la France qui ont peur de cette Révolution .

 

Rouget de Lisle chantant La Marseillaise.

La Marseillaise a été écrite par Rouget de Lisle à Strasbourg dans la nuit du 25 au 26 avril 1792 .

Ce chant a été rebaptisé La Marseillaise car il a été repris par les soldats républicains de Marseille pendant la prise du château du roi Louis XVI en août 1792.

 

 

Ce bataillon, parti de Marseille, rejoignit Paris à pied en chantant cet hymne. Les Parisiens lui font alors un tel succès qu'il est déclaré chant national le 14 juillet 1795. Elle devient l’hymne national français sous la IIIème République, en 1879.

 

 

La Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire et un hymne à la liberté. Ses paroles encouragent au combat pour la victoire de la Révolution contre les monarchies, et à la libération des peuples. Aujourd’hui, son côté violent choque parfois. 

 

Qu'un sang impur abreuve nos sillons... Ces paroles sont souvent mal interprétées. Il ne s'agit pas de faire couler le sang impur de l'ennemi à grands flots dans les tranchées creusées dans les champs lors des batailles.


Explication : À l'époque, une grande partie de la noblesse pouvait prétendre accéder au pouvoir et à des hautes fonctions d'officiers dans l'armée, ces nobles considéraient qu'ils avaient le "sang pur". Ils ne se mariaient pratiquement qu'entre eux pour éviter d'avoir le "sang-mêlé". Pendant la Révolution, beaucoup de nobles se sont enfuis à l'étranger. Il appartenait donc au peuple (le "sang impur") de défendre le pays (la Patrie en danger). Ce "sang impur" est donc celui d'un peuple qui préférait souiller la terre de son sang lors des batailles plutôt que d'abandonner la France à l'ennemi.

 

Aujourd' hui, la Marseillaise est chantée lors des cérémonies du 11 novembre ( armistice de la guerre 1914-1918 ) et du 8 mai (capitulation des armées nazies en 1945 ).

La Marseillaise est aussi chantée avant les matchs des équipes de la France . Ici, l' équipe de France féminine de rugby au stade de Cardiff Arms Park.

 

Lors des victoires des athlètes, représentant la France.

 

Le karaoké de la Marseillaise

 

Les autres hymnes.

Chaque pays possède son hymne, interprété à l’occasion de célébrations nationales et de rencontres internationales (visite de chef d’État, par exemple). Lors des événements sportifs internationaux, Jeux olympiques, coupes du monde, on entend souvent les hymnes des pays participants.

Bien que le cadre d’une compétition sportive soit différent de celui d’une cérémonie commémorative, on se doit d’adopter une attitude respectueuse pendant leur exécution, par égard pour les sportifs en présence et pour les pays qu’ils représentent.

 

L’Union européenne a également un hymne : L’Ode à la Joie, extrait de la 9e symphonie de Beethoven.

 

Différentes versions de la Marseillaise :

 

 

 

Version Swing de Django Reinhardt et Stéphane Grapelli

 

 

Version reggae chantée, écrite par un chanteur des années 1980 : Gainsbourg. cette version a fait polémique pour le côté expéditif du refrain, résumé à un simple "Aux armes et caetera (etc)".

 

Version Samba (une danse "marchée" du Brésil) du trompettiste Jean-Loup Longnon, avec des paroles en brésilien !

 

Et bien d' autres...

 

 

 

 

Haut de page