Arras Film Festival : le retour!

Nous sommes de retour de Arras Film Festival

Dans LIRE LA SUITE vous retrouverez photos et notes concernant nos deux jours.

Comme convenu, nous avons eu la chance de passer la première journée en compagnie de Xavier Leherpeur et de Julia Fabry afin d'explorer au maximum le film Cléo de 5 à 7 d'Agnes Varda (1962) qui est une de nos trois oeuvres de références. Lors de temps d'échanges, d'ateliers et d'analyses nous avons particulièrement échanger autour des axes suivants : le temps réel au cinéma, la mixité documentaire-fiction, la femme en mouvement dans le cinéma d’Agnès Varda.

Nous reviendrons sur cette journée ici même puisque, comme convenu, nous vous restituerons la prise de notes que nous avons effectué et nous vous proposerons de revoir les extraits analysés par Xavier Leherpeur (la scène d'ouverture, la scène du café, la scène ou Cléo marche dans la rue en robe noire et la scène de la rencontre avec son amie modèle).

En attendant, nous vous invitons à consulter ici le dossier du CNC sur lequel nous prendrons appuis en cours et ci-dessous une vidéo dans laquelle l'actrice et réalisatrice Valérie Donzelli (dont le dernier film était présenté au Festival).

♥♥♥♥♥

Le soir, nous avons  passer un petit temps sur le village du Festival où sont interrogés les artistes présents et découvert le film Polonais La Communion de Jan Komasa (2019)Le film était diffusé dans la sélection Visions de l'Est.

♥♥♥♥♥

Le lendemain un groupe s'est frotté à deux films de la retrospective Peur sur les sixties : Les Yeux sans visages de G. Franju (1960) et Psychose d'A. Hitchcock (1960). L'autre groupe n'a vu que le second. Nous reviendrons sur ce dernier film en classe lors de nos cours axés sur notre thématique du Silence au cinéma. 

♥♥♥♥♥

Nous avons consacré une demi journée à un atelier sur la voix au cinéma (du plateau à la post-synchro, une plongée dans les techniques sonores au cinéma) proposé par l'ingénieur du son Axel Wursthorn. Après une première heure passionnante sur le son, les élèves ont intégralement réalisé le bruitage et le doublage de l'ouverture d'un court métrage d'animation. Deux propositions ci-dessous.