Exploration d'espaces parfois familiers, parfois inconnus...

"Mercredi 31 mars, par une après-midi marquée par la moiteur des premières chaleurs, nous avons fait un bilan de mi-parcours avec les élèves, tout en jouissant de l'ombre offerte par le nouvel "individu" devenu central dans la vie du groupe : cet arbre majestueux mais isolé dans un coin de la cour du lycée. Chacun, chacune, a pu expliquer le rapport personnel qui s'était noué entre lui (ou elle) et l'élément, de l'étonnement des premiers moments à des prises de conscience diverses et variées comme la mise en lumière de ce qui était jusque-là invisible, ou encore les sentiments d'apaisement et de sérénité qui peuvent submerger le lycéen "civilisé" lorsque le contact avec la nature fait l'objet d'une attention spécifique et prolongée.

Après ce premier bilan à l'ombre des totems et créations rituelles du groupe, nous nous sommes mis en mouvement. Une marche exploratoire aux alentours du lycée nous a permis de découvrir les "spots" des élèves, ces lieux qu'ils fréquentent régulièrement, où ils se retrouvent sans but précis : bancs, arbres longeant la rivière, etc. Les espaces mi-urbains mi-ruraux étaient légion, comme reflétant le jeu autour de la notion de frontière, entre le visible et le caché, le sauvage et l'urbanisé, pour ces lycéens eux-mêmes en transition entre l'insouciance de l'enfance et les responsabilités propres à l'âge adulte. Des discussions animées ont rythmé notre marche. Peut-être Rousseau a-t-il raison lorsqu'il affirme : "La marche à quelque chose qui anime et avive mes idées : je ne puis presque penser quand je reste en place ; il faut que mon corps soit en branle pour y mettre mon esprit."

L'idée était aussi que les élèves retournent auprès de l'élément observé et approché avec un regard neuf, revivifié par les autres lieux abordés lors de cette exploration d'espaces parfois familiers, parfois inconnus..."

Quatre jour complets près de cet arbre - terminales spécialité histoire des arts du lycée de l'Authie

Quatre jours complets près de cet arbre. D'abord on a rempli le vide, sans téléphone, seuls, sans enseignant, sans trop de consigne claire, on s'est rattaché naturellement à ce qu'on connaissait : on a fait de la peinture, de la musique, du dessin, des poèmes avec cet arbre, pour lui, devant lui,  […]

Lire la suite

Les élèves de terminale option Histoire des arts du lycée de l'Authie ont participé à l'expérience " être fleuve banc poteau mousse " :

Les élèves de terminale option Histoire des arts du lycée de l'Authie ont participé à l'expérience " être fleuve banc poteau mousse " : " L'idée est de partir de zéro ou presque. Ça commence comme ça : les participants choisissent un élément du paysage (un arbre, un nid, un tronc, une  […]

Lire la suite

Omikujis

Vendredi 26 mars 2021 Omikujis ​ Tous les élèves de 6ème ont été invités à accrocher leur omikijus sur la barrière qui sépare l'école du collège. ​ " Regarder un petit peu derrière, se souvenir de l'école et faire un signe, comme une bénédiction pour le temps qui passe, et ainsi, se jeter dans  […]

Lire la suite

Des ciels et des sols

Des ciels et des sols ​ Avec la classe de sixième lors du cours d'EPS de madame Petitniot Marine Fontaine a proposé un rituel photographique aux élèves. ​ Au japon il y a 72 saisons, en fonction de la saison de naissance de chaque élève, ils ont pris en photo le ciel et le sol avec des appareils  […]

Lire la suite

On a marché, on s'est dit : suivons la rivière. Cette rivière qui entoure le collège. ( Dernière séance avec les 3D)

On a marché, on s'est dit : suivons la rivière. Cette rivière qui entoure le collège. Il a fallu marcher un peu dans la boue, éviter les obstacles, les trous dans le sol, arpenter les petits ponts de fortune. C'était boisé, déboisé, toujours la rivière à côté. Quelques barbelés à escalader, est-ce  […]

Lire la suite

Enregistrements sonores paysagés

Marine a enregistré des élèves et certains membres du personnel du collège afin de faire émerger de la parole sur le paysage et d'imaginer de nouveaux récits sur les paysages qu'ils connaissent. Des extraits bientôt ...

Détruire / Prendre soin

    Avant les vacances d'hiver, les élèves de la troisième D ont participé à une expérience de création avec Marine Fontaine. Un premier échange a permis aux élèves de dire en un mot « avec quoi on peut détruire » puis ensuite « avec quoi on peut prendre soin ». Les élèves ont proposé les mots  […]

Lire la suite

Le bureau des rituels s'est tenu au gymnase

Le bureau des rituels s'est tenu au gymnase en collaboration avec les professeurs d'EPS. Individuellement ou deux par deux, les élèves étaient invités à passer un moment avec un objet perdu ou cassé, à convoquer sa mémoire, les moments passés ensemble et enfin, de décider de faire perdurer une  […]

Lire la suite

Marche exploratoire par grand froid avec les élèves de 6ème de Madame Petitniot.

Marche exploratoire par grand froid avec les élèves de 6ème de Madame Petitniot. Quelques informations sur la marche dans l'art par le biais d'un MOOC consacré aux gestes dans l'art : Qu'est-ce que marcher ? L'art de marcher : Marcher, arrêt sur une œuvre moderne : Marcher, arrêt sur une œuvre  […]

Lire la suite

A l'école des Tilleuls

A l'école des Tilleuls, Marine Fontaine intervient auprès des élèves de Madame Sagnier et de Madame Blot, deux classes de CM2. ​ Une enveloppe contenant un rituel à ouvrir au réveil invitent les enfants à observer TOUT comme Paysage, ils découvriront ensuite à l'école des interventions in situ avec  […]

Lire la suite

Marine Fontaine et les élèves de la 3ème D se sont rencontrés.

Marine Fontaine et les élèves de la 3ème D se sont rencontrés. Marine a parlé de sa démarche artistique et a proposé aux élèves de participer à sa recherche. ​ Pour cette première action, les élèves ont été invités à choisir leur endroit préféré dans le collège, à le situer d’une croix sur un plan,  […]

Lire la suite

S’initier à la technique de la linogravure

Les élèves inscrits au club artistique du jeudi midi ont pu s’initier à la technique de la linogravure.  A l’aide de gouges, il s’agit de graver dans une plaque de linoleum un dessin préalablement reproduit.  Cette plaque gravée servira de matrice pour l’impression. Les zones évidées seront  […]

Lire la suite

Haut de page