L'Histoire Géo au lycée Vinci

Mot-clé - président de la République

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, avril 12 2011

La personnalisation du pouvoir : Valéry Giscard d'Estaing

Suite au cours sur la Ve République, je vous renvoie à un précédent billet sur l'utilisation des médias par Valéry Giscard d'Estaing.

Source de l'image :
Photographie libre de droit, disponible sur le site wikimedia : Valéry Giscard d'Estaing en 1978

jeudi, mai 27 2010

Chronologie sur la France de 1958 à nos jours

Pour vous aider dans les révisions sur la France depuis 1958, voici une chronologie récapitulative des principaux événements et des gouvernements. Cliquer dessus pour l'ouvrir en pdf.

chronologie_1958_2010

mardi, mai 25 2010

Les présidents de la Vème par leur portrait officiel

Charles de Gaulle (1958-69)



Description

Interprétation

Cadrage

Cadrage américain

Contre-plongée

Le spectateur est placé dans une position d'infériorité vis-à-vis du président

Habit / Décor

Habit de cérémonie du président de la République.

Photographie prise dans la bibliothèque de l'Elysée.

Le cadre est assez classique et fait référence aux premières photographies de président de la République sous la IIIème République : et en particulier le premier du genre, celui d'Adolphe Thiers (1871-73). Le choix de la bibliothèque permet de construire des lignes verticales qui soulignent l'attitude droite du président

Attitude du président

Debout, la main posée sur un livre.

Le regard est orienté vers l'extérieur, le visage est grave.

Ce portrait donne l'image d'un président, « au-dessus » des citoyens, un peu distant. Il reprend en fait la forme classique des portraits des présidents de la IIIème République.

Portrait d'Adolphe Tiers (1871-1873)

Ces mêmes portraits ont été conçus sur le modèle du portrait officiel de Louis XIV peint par Rigaud

Georges Pompidou (1969-74)




Description

Interprétation

Cadrage

Plan américain

Contre-plongée

Le spectateur est placé dans une position d'infériorité vis-à-vis du président

Habit / Décor

Habit de cérémonie du président de la République.

Photographie prise dans la bibliothèque de l'Elysée.

Ce portrait s'inscrit dans la continuité des portraits officiels. Pompidou se présente comme héritier et successeur de de Gaulle

Attitude du président

Debout, mais le livre a disparu

Le regard est orienté vers l'extérieur.

Valéry Giscard d'Estaing (1974-81)



Description

Interprétation

Cadrage

La disposition de l'image est renversée (format paysage).

Le président apparaît dans un plan rapproché. Il n'y plus de contre-plongée mais on peut noter que la photographie n'est pas tout à fait centrée sur le visage du président

Le président apparaît comme plus proche, il est situé au même niveau que le spectateur. Cela renvoie au désir de Valéry Giscard d'Estaing d'être un président « moderne », proche de ses concitoyens.

Habit / Décor

Le président est photographié devant un drapeau tricolore dont la couleur blanche domine. C'est la première fois que le drapeau apparaît dans un portrait officiel.

Valéry Giscard d'Estaing a délaissé l'habit de cérémonie.

Plutôt que la bibliothèque et l'habit de cérémonie qui paraissent datés, Valéry Giscard d'Estaing veut être un président de son époque. Les lignes verticales des précédents photographies sont remplacées par les obliques du drapeau, comme pour donner du dynamisme à la photographie.

Attitude du président

Le visage est souriant

Ce n'est plus une fonction (président) qui s'affiche mais un homme. On peut rapprocher cela du fait que Valéry Giscard d'Estaing expose également sa vie privée.

La photographie officielle contribue à donner une image plus moderne du président. Valéry Giscard d'Estaing a soigné son image en confiant le travail à un photographe célèbre : Jacques Henri Lartigue.

François Mitterrand (1981-1995)



Description

Interprétation

Cadrage

On retrouve un cadrage plus classique mais on garde un plan rapproché et un cadrage à hauteur du président.

Le président veut désormais se montrer plus proche des citoyens.

Habit / Décor

On retrouve le décor de la bibliothèque de l'Elysée mais Mitterrand ne reprend toutefois pas l'habit de cérémonie.

On y voit un mélange de retour aux modèles anciens et une reprise des nouveautés introduites par Valéry Giscard d'Estaing

Attitude du président

Le visage est souriant. Pour la première fois, le président est assis.

Il tient à la main un livre qu'il donne ainsi en référence aux spectateurs : Les Essais de Montaigne.

Le président, pour la première fois, ne semble pas poser mais être en action : la lecture. C'est une manière pour François Mitterrand de s'afficher comme un grand amateur de livres et de littérature.

Avec cette photographie officielle, François Mitterrand montre qu'il reprend à son compte l'héritage de la Vème République : à la fois les aspects classiques des photographies de de Gaulle et Pompidou mais également modernes de la photographie de Valéry Giscard d'Estaing. Il a choisi une photographe qui s'est rendue célèbre par des portraits de grands écrivains.

Jacques Chirac (1995-2007)







Description

Interprétation

Cadrage

On retrouve un cadrage américain. On peut également noter une légère contre-plongée

La photographie recrée une certaine distance entre le spectateur et le président.

Habit / Décor

C'est la première photographie officielle faite en extérieur : les jardins de l'Elysée.

Le drapeau fait son retour de manière discrète.

Les couleurs de la photographie officielle changent : les teintes sombres de la bibliothèque sont remplacées par des couleurs plus vives (bleu, vert).

Attitude du président

Le président est de nouveau debout, le corps légèrement penché, les mains derrière le dos.

Le visage est souriant.

Cette posture crée une dynamique : c'est un corps de président en mouvement qui est photographié.

Jacques Chirac a également choisi une photographe célèbre : l'image qu'il donne est celle d'une certaine décontraction : attitude corporelle, couleurs vives.

Nicolas Sarkozy (2007-...)



Description

Interprétation

Cadrage

Le cadrage est plus éloigné.

le président apparaît comme plus lointain. la place qu'il occupe dans l'image est réduite.

Habit / Décor

C'est un retour à la bibliothèque de l'Elysée. Mais on a ajouté à ce cadre classique, de grands drapeaux français et européens, côte-à-côte.

L'apparition du drapeau européen dans le portrait officiel du président de la République française marque une évolution : l'avenir de la France est lié à celui de l'Europe.

Attitude du président

Le président est de nouveau debout, de trois quart mais avec le visage tourné vers le spectateur

On retrouve une pose très officielle et rigide qui fait penser aux premiers portraits officiels

Nicolas Sarkozy a fait appel à un photographe des stars de la télé-réalité : Philippe Warrin. C'est sûrement le premier portrait officiel qui a été retouché numériquement, d'où des couleurs de la bibliothèque qui tirent vers le chocolat plus que vers le bois. Cela marque donc une évolution technologique.

Conclusion :

Le portrait officiel du président de la République est un élément important qui contribue à donner une image à la fonction présidentielle. C'est ce portrait que l'on retrouve dans de nombreuses administrations et dans les mairies. On peut distinguer plusieurs évolutions :

  • la disparition de l'image de la fonction officielle pour mettre en avant un homme (disparition de l'habit de cérémonie, plans plus rapprochés, regard du président vers le spectateur)

  • la volonté de chaque président d'offrir une image à la fois personnelle et différente de ses prédécesseurs à partir de Valéry Giscard d'Estaing.

Pour aller plus loin :

Une analyse du portrait officiel de Nicolas Sarkozy mais aussi des autres présidents

Sur le langage de la photographie et du cinéma (en particulier sur le cadrage)