L'Histoire Géo au lycée Vinci

vendredi, mai 18 2012

Économie, société, culture

Pour ceux qui n'étaient pas là, vendredi 18 mai, voilà la fin du chapitre sur "économie, société, culture" (voir également sur Pronotes les documents)

B. L'entrée dans la société de consommation

L'époque des Trente Glorieuses est celle d'un accroissement des revenus pour les Français. Leur mode de consommation en est également transformé.

Une consommation plus massive

Doc. 6 p. 245 : Comment évolue le pouvoir d'achat des Français ?

Doc. 7 p. 245 : Comment est-il dépensé ?

  • Pouvoir d'achat multiplié par 3,5 entre 1946 et 1975

  • cela contribue à accroître considérablement l'équipement des ménages en biens industriels

radio, réfrigérateur, téléviseur, lave-linge, auto dans quasiment tous les ménages

invention de biens considérés à la fois considérés comme nécessaires bien que nouveaux : lave-vaisselle dans les années 1970, magnétoscope dans les années 1980, les ordinateurs dans les années 90, les téléphones portables dans les années 2000...

Doc. 1 p. 254 : Qu'est-ce qui permet de maintenir une consommation élevée malgré une augmentation plus faible du pouvoir d'achat à partir de 1975 ?

  • Essor des banques à partir des années 1980 : le crédit devient une chose courante

  • x3 de 1962 à 1982

 

Une société de loisirs

Doc. 5 et 7 p. 255 : Qu'est-ce qui marque cette société de loisirs ?

  • Automobile devient un moyen qui rend possible les loisirs (doc. 5 p. 255)

  • Départs en vacances se généralisent : plus de la ½ des Français partent en vacances dans les années 1980.

 

Les besoins des individus en biens de consommations et en loisirs occupent désormais une place centrale dans la société : cette consommation apparaît comme la contre-partie du travail fourni.

C. Une remise en cause des normes traditionnelles

Un éloignement vis-à-vis de la religion

Doc. 7 p. 263 : qu'est-ce qui permet de dire que le catholicisme a moins d'influence dans la société française ?

  • Nombre de Français qui se reconnaissent comme catholiques en diminution. Nombre de pratiquants diminuent.

  • Mais la majorité de Français se disent catholiques même s'ils ne pratiquent pas

  • Concurrence de l'islam qui est devenue la 2ème religion en France.

Détachement vis-à-vis de la religion qui peut s'expliquer par le triomphe de l'individualisme et des valeurs de consommation.

 

p. 251 doc. 4 : Quelles conséquences de cet éloignement de la religion sont-elles visibles ici ?

La cadre familial traditionnel n'est plus la norme :

  • baisse des mariages (concurrence du PACS à partir de 1999)

  • croissance des naissance hors mariage : x5 de 1950 à 2000

  • croissance aussi des divorces : x4 de 1950 à 2000

 

La remise en cause de la domination masculine

Doc. 5 p. 257 :En quoi les lois relatives à la situation des femmes remettent-elles en causes les normes traditionnelles ?

  • Fin de la domination masculine : égalité hommes-femmes est le principe de la société (Constitution de 1946)

  • Egalité rendue possible par la maîtrise des naissances et la liberté des femmes de disposer de leur corps (lois Neurwith et Veil)

  • Egalité politique qui n'est pas encore achevée (doc. 8 p. 257)

 

III.Une culture de masse

A.La massification des pratiques culturelles

p. 258 B et doc. 2 p. 244 : Qu'est-ce qui explique cette massification ?

  • Hausse du niveau de vie : consommation qui se porte davantage vers les loisirs et les équipements culturels

  • explosion scolaire : bacheliers comme étudiants plus nombreux. Accès privilégié à la culture.

B.Le poids des médias de masse

Doc. 1 et 2 p. 258 : Quels ont été les différents médias de masse ? Quelles évolutions observe-t-on ?

  • Presse a été le premier média de masse même si une frange de la population n'a jamais été touchée par ce média à cause de la barrière de l'écrit

  • Radio qui devient un média de masse dans l'entre-deux-guerres, puis la télévision à partir des années 60 : 36 heures par semaine pour l'ensemble des deux médias.

 

C.Des pratiques bouleversées par le numérique ?

Un nouveau média de masse : Internet

  • ½ des Français l’utilisent dans leur loisir et pour 2/3 d’entre eux, c’est une pratique quotidienne

  • explosion récente du média Internet : aujourd'hui, 64 % des Français ont Internet chez eux contre 12 % en 2000.

 

Un média qui change les pratiques culturelles de la jeunesse

  • recul marqué de la radio comme média du quotidien

  • recul également du temps devant la télé

  • En fait les « nouveaux écrans » concurrent la télé :

jeunes passent plus de temps sur les « nouveaux écrans »

mais temps cumulé passé sur les écrans > temps devant une télé pour les séniors

 

Un recul de la culture académique ?

Le terme de culture académique désigne la culture transmise par les institutions (Ecole, musées, conservatoires, théâtres). Elle est donc marquée par la connaissance de chefs d'oeuvre reconnus dans les 7 arts majeurs (architecture, sculpture, peinture, danse, musique, poésie, cinéma).

  • baisse de la lecture des journaux plus marquée chez les jeunes mais la lecture des livres se maintient à un bon niveau

  • utilisation d’internet ne signifie pas l’abandon des pratiques de culture académique. Au contraire.

 

Conclusion :

  1. Les 60 dernières années en France ont été marquées par une économie fondée sur la croissance de la production, croissance qui crée de la précarité depuis une trentaine d’années.

  2. Cela a été rendu possible grâce à une consommation soutenue à cause de la hausse du pouvoir d'achat et des incitations à consommer.

  3. Ce mode de consommation massif a ainsi été porté par des médias de masse.