L'Histoire Géo au lycée Vinci

Le plan Marshall: le 5 juin 1947

Le plan Marshall est une aide financière américaine distribuée aux pays qui le souhaitent afin de les aider dans leur reconstruction après la 2nde guerre mondiale. Quels sont les pays bénéficiaires de cette aide? Quels sont ceux qui refusent? Quelles sont les conséquences de ce plan sur les relations internationales?

Le 5 juin 1947, lors d'un discours à l'université d'Harvard, le sécrétaire d'Etat américain George Marshall évoque la volonté des américains d'aider l'Europe dans sa reconstruction.

Seize pays vont accepter l'aide américaine et se répartir les 13,5 milliards de dollars en dons et en prêts : Autriche, Belgique, Danemark, Irlande, France, Grande-Bretagne, Grèce, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse et Turquie (en fait, tous les pays qui ont échappé en 1945 à l'occupation soviétique). En 1949, ils sont rejoints par la République fédérale allemande (RFA). Il s'agit donc des pays d'Europe de l'ouest.

En revanche, l'aide est refusée par Molotov, commissaire du peuple aux Affaires étrangères de l'Union soviétique. C'est une réponse logique de la part de l'Urss, puisque le plan Marshall souhaite faire reculer la misère qui serait un "terreau" favorable au communisme... Les soviétiques accusent les américains d'une politique d'ingérence (intervenir dans les affaires intérieures des autres états). Les démocraties populaires (pays d'europe centrale et de l'est) sont contraintes par Staline d'adopter la même décision que l'Urss.

Le plan Marshall va donc accélérer la séparation du monde et de l'Europe en deux. L'entrée dans la guerre froide apparaît alors inévitable...

Commentaires

1. Le lundi, novembre 29 2010, 21:54 par kei

svp,quels st onc les pays qui ont refuses le plan marshall apart l'urss?

2. Le dimanche, décembre 12 2010, 21:14 par Salson

En fait, c'est Molotov, commissaire aux affaires étrangères de l'URSS, qui refuse le plan au nom de l'ensemble du bloc communiste

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet