L'Histoire Géo au lycée Vinci

lundi, septembre 26 2011

Le développement du précariat et le temps partiel subi

En cours, nous avons vu qu'à partir de la deuxième moitié des années 1980, on passe d'une économie de la stagflation et à une économie mondialisée et précarisée. Ce précariat prend par exemple la forme du temps partiel subi. Le site, très utile pour les SES, L'Observatoire des inégalités dans un article sur le sujet donne un graphique qui indique bien cet essor du temps partiel subi à partir du début des années 1990 :

Si un actif sur 5 travaille à temps partiel, un quart de ceux à temps partiel déclare vouloir travailler davantage. D'autres estiment ne pas pouvoir travailler plus pour des raisons familiales ou pour des problèmes de garde d'enfants. Le temps partiel subi concernerait ainsi 1,25 millions de personnes, et plus particulièrement les femmes. Parmi ces femmes, on retrouve la surreprésentation, hélas classique, des jeunes et des non-diplômées.

Comme quoi, avoir un diplôme continue d'être une forme de protection face à  cette précarité.