L'Histoire Géo au lycée Vinci

lundi, novembre 14 2011

Le conflit israélo-palestinien depuis 1947

Correction du travail fait à la maison (voir la fiche)

is6788.gif

ischrono.gif

1. 1948 : La naissance d'Israël

Les raisons  :

  • De nombreux Juifs considèrent depuis le XIXe s. qu'ils doivent revenir en Palestine quittée au Ier s.

  • Génocide juif en Europe a montré la nécessité de donner un État aux Juifs pour éviter de nouvelles persécutions

Les conséquences :

  • L'ONU décide en 1947 alors de partager la colonie britannique de la Palestine entre Juifs et Arabes ce que refusent les Arabes.

  • État d'Israël créé le 14/05/1948 et vite reconnu par les grands pays.

  • États arabes voisins contestent et attaquent Israël : victoire d'Israël qui annexe un certain nombre de territoires arabes. Les Arabes de Palestine (Palestiniens) doivent alors fuir pour gagner la Cisjordanie contrôlée par la Transjordanie ou Gaza contrôlée par l'Egypte.

2. Des affrontements réguliers entre pays arabes et Israël (1956-73)

Les raisons :

Les États arabes dirigés par des nationalistes veulent faire l'union des Arabes et pour cela, ils veulent défendre les Palestiniens

La crise de Suez :

Israël participe en 1956 à une guerre contre l'Egypte avec la France et la Grande-Bretagne car l'Egypte a nationalisé le canal de Suez. Victoire militaire d'Israël et des Européens mais les Etats-Unis et l'URSS obligent au retrait : victoire politique de l'Egypte.


La Guerre des 6 jours :

  • Israël déclenche une nouvelle guerre en 1967 : victoire très rapide d'Israël.

  • Annexion d'une partie de l'Egypte (Sinaï), de la Cisjordanie et du plateau de Golan (Syrie).

La Guerre du Kippour :

  • 1973 : les États arabes lancent une attaque surprise sur Israël le jour de la fête religieuse du Kippour

  • Israël parvient à repousser les attaques mais un cessez-le-feu est imposé par les deux Grands

Les conséquences :

  • Un début d'organisation des Arabes palestiniens

En 1964, l'Organisation de libération de la Palestine est créée : elle considère la création d'Israël comme illégale. L'OLP se lance dans la lutte armée pour parvenir à chasser les Israéliens. Ayant peu de moyens, elle a recours au terrorisme (ex. prise d'otages aux JO. De Munich en 1972)

  • le rôle des deux Grands dans ces conflits

Les deux Grands soutiennent dès le départ la création d'Israël. Puis ils ont joué un rôle de modération en faisant pression en 1956 pour obtenir un retrait des troupes israéliennes et européennes et de nouveau en 1973 pour qu'un cessez-le-feu soit signé.

Mais, progressivement, chacun des deux Grands soutient plutôt un camp : les Etats-Unis deviennent rapidement l'allié le plus fidèle d'Israël (ex. livraison d'armes à Israël en 1973) et l'URSS devient un soutien des pays arabes (ex. URSS assure un pont aérien entre Syrie et Egypte et livre des armes en 1973).

  • Les conséquences économiques de la guerre du Kippour (1973)

Les pays arabes majoritaires au sein de l'OPEP (organisation des pays exportateurs de pétrole) décident d'utiliser l'arme économique comme moyen de pression : ils réduisent les exportations jusqu'à la libération des territoires occupés et décident un embargo sur les Alliés d'Israël. Le prix du pétrole est alors multiplié par 4, c'est le point de départ d'une crise industrielle profonde dans les pays industrialisés.


3. À la recherche d'une paix introuvable (1973-2000)

La paix entre Israël et l'Egypte :

  • Aspect

En 1978, les accords de Camp David sont signés : l'Egypte reconaît l'existence et devient un allié d'Israël. En échange, Israël évacue le Sinaï.

  • les raisons

Pour le chef égyptien, Sadate, les droits du peuple palestinien seraient en effet désormais reconnus, il n'est alors plus nécessaire de mener à une guerre sans fin à Israël. Le manque à gagner lié à l'impossibilité de faire fonctionner le canal de Suez tant que le Sinaï est occupé a pu également jouer.

La réaction palestinienne

  • La position de l'OLP

L'OLP continue de refuser de reconnaître le droit des Juifs à fonder un État et a recours à la guérilla et au terrorisme.


  • Une nouvelle forme d'affrontement : l'Intifada

Aspect :

  C'est une « guerre des pierres » qui oppose des jeunes Palestiniens à l'armée israélienne à partir de 1987

Raisons:

La révolte est perçue comme un moyen d'obtenir un soutien à travers le monde. Elle correspond aussi à une réaction envers une situation bloquée. Mais elle porte également contre la construction de colonies israéliennes à l'intérieur des territoires occupées peuplés de Palestiniens.


Les négociations israélo-palestiniennes

  • Les accords d'Oslo entre Israël et Palestine en 1993 prévoient la création d'une Autorité palestinienne pour administrer les territoires occupés (autonomie accordée à certains territoires en Cisjordanie et Gaza)

  • Les Palestiniens reconnaissent en échange l'existence de l'État d'Israël.

  • Mais les  négociations de paix sont interrompues après l'assassinat du premier ministre israélien.

La reprise des tensions en 2000

Raisons :

  • échec de nouvelles négociations de paix

  • provocation du ministre israélien Ariel Sharon à l'égard des Palestiniens

Forme prise :

  • Nouvelle Intifada

Bilan : Quel État s'est fortement impliqué dans cette recherche de paix ? De quelles manières ?
  • Les Etats-Unis se sont fortement impliqués en organisant des négociations, en faisant pression sur les deux acteurs. Mais l'échec des accords de paix marque l'échec des Etats-Unis : Barack Obama n'a par exemple pas réussi à contraindre Israël à négocier.


jeudi, novembre 10 2011

Un "autre monde" est-il possible ?

Après le travail de recherche sur la contestation de la mondialisation, voici 3 billets différents qui peuvent faire office de correction :

répression des manifestations altermondialistes à Seattle en 1999 (photographie de djbones)

A. La naissance de la contestation

billet de O. Akouh sur le site Vinci le citoyen

B. Ce qui est contesté

billet de S. Bachy sur le site Vinci le citoyen

C. Les résultats

billet de S. Chergui sur le site Vinci le citoyen

mardi, novembre 8 2011

Symbole des États-Unis et théories du complot

En cours, nous avons étudié le modèle américain en s'appuyant sur un billet d'un dollar. Sur ce billet, nous trouvons ce symbole :

Il s'agit du Grand sceau des États-Unis d'Amérique

Analyse de l'image

Ce symbole permet d'authentifier les documents officiels à partir de 1782. Il représente une pyramide inachevée, haute de 13 paliers. Cela renvoie aux 13 colonies qui se sont déclarées indépendantes en 1776 (année inscrite à la base de la pyramide) et qui forment un État en construction (d'où l'aspect inachevé).
Cette pyramide est surmontée de l'Oeil de la Providence, représentation courante d'un Être Suprême à partir du XVIIe siècle.
La phrase "Annuit Coeptis" signifie que les choses commencées sont approuvées. Ainsi, la Providence approuve ce qui a été commencé (la construction de cette pyramide et donc des États-Unis).
La phrase "Novus ordo Seclorum" indique que l'Amérique est entrée dans un "nouvel ordre du temps".
On voit par là que, dès la création des États-Unis, le sentiment d'être un peuple à la fois élu de Dieu et pionnier s'exprime assez clairement.

Les Illuminati et les théories du complot

Des théoriciens du complot ont utilisé ce symbole états-unien comme une preuve que le premier gouvernement des États-Unis serait noyauté par les membres d'une société secrète originaire de Bavière, les Illuminati.
Les Illuminati ont certes existé : il s'agit d'une société savante créée en Bavière en 1774 pour critiquer l'autoritarisme catholique bavarois. Mais elle a été dissoute en 1785.
Le premier à lancer une telle théorie est John Robinson dans le livre Proof of a conspiracy en 1797. Cela montre bien que l'idée d'une révolte d'une population pour établir un régime démocratique est difficilement compréhensible pour Robinson, sujet du Roi d'Angleterre de  la fin du XVIIIe siècle. Il interprète de la même manière la Révolution française.

Cependant, cette théorie du complot va être régulièrement reprise depuis la fin du XVIIIe siècle. L'exemple le plus connu est celui du romancier à succès Dan Brown dans Anges et Démons. Ce dernier fait de la petite société savante des Illuminati une gigantesque société secrète dont serait membre par exemple Galilée (alors qu'il est mort en 1642, bien avant la naissance de la société des Illuminati...). Dans le roman, les Illuminati voudraient venger Galilée en rasant le Vatican avec une arme de destruction massive, rien que ça !!!

Mais alors quel lien entre le sceau des États-Unis et les théories du complot des Illuminati ?

Le grand sceau serait une sorte de symbole des Illuminati qui montreraient par là qu'en réalité ils dominent les États-Unis (pas très logique cependant pour une organisation secrète d'afficher au grand jour sa puissance, mais passons).
La pyramide surmontée de l'oeil représenterait une élite savante qui dominerait une base aveugle faite de briques identiques. La mention "Novus Ordo Seclorum" signifierait "Nouvel ordre mondial" et non plus "nouvel ordre des temps", alors que "Annuit Coeptis" voudrait en fait dire "Notre projet sera couronné de succès"
.
Si la ficelle est grosse pour faire de cette seule interprétation la preuve d'une conspiration, elle demeure un bon filon pour les auteurs de films, thrillers et autres jeux vidéos. Il est ainsi question des Illuminati dans :
  • Matrix (film)
  • Tomb Raider (film)
  • SOS fantômes (film)
  • Resident Evil 4 (jeu)
  • Les Archanes du Chaos (livre)
  • Anges et Démons (livre et film)...
bref, un complot assez juteux...




jeudi, juin 10 2010

Le plan des cours : rappel de ce qui a été vu cette année en Terminale

Voilà, l'ensemble des questions traitées cette année, avec le plan du cours et les notions importantes pour chaque chapitre (cliquer sur l'image pour télécharger au format .pdf).

vendredi, février 5 2010

Correction du bac blanc

Je remets ici le corrigé du bac blanc :


  • Le corrigé du croquis sur l'espace mondial : centres d'impulsion et flux